Que faisons-nous ?

VOTRE RÉCIT, VOS LIGNES DE VIE
Anne de Commines rédige votre récit de vie véridique, romancé ou l’itinéraire de votre société. Dans une série d’entretiens approfondis avec vous, elle recueille vos lignes de force, et les traduit dans votre biographie, votre monographie, dans la spécificité de vos démarches ou de vos méthodes. Plus qu’une étroite collaboration, vous vivez une aventure littéraire.

VOTRE PORTRAIT, VOTRE VISIBILITÉ
Pour vos besoins de communication, elle rédige votre portrait. Après une écoute soutenue de vos propos, Anne de Commines traduit votre personnalité et fait apparaître vos talents cachés.
Au bout de sa plume, vos forces, votre cheminement, vos dynamiques deviennent plus lisibles et vous révèlent.

EXTRAITS PROFESSIONNELS

 

TITRE : EX-TRAITS DE VIE

SANS STELE FIXE – Biographie romancée d’un médecin atteint du Cancer –
Editions L’Harmattan – 2010
Je suis vide. Rien en moi ne filtre, ne bouge. Ne me souviens de rien. Comment réapprendre à vivre ? – stop.
Ce matin, j’ose enfin me regarder dans la glace. Est-ce bien moi ? Cheveux hirsutes. Barbe blonde, yeux verts. Quoi de plus ? Visage émacié – autrefois, mes traits devaient paraître réguliers… ? Corps  longiligne, amaigri, affaibli. Peau imberbe est sèche, entièrement sèche. Pâleur effrayante – parchemin. Me nourrit-on convenablement ? Me donne-t-on suffisamment à boire ? MOI, JE… quelqu’un en moi ressemble à Dimitri Mychkine, cet Idiot Dostoïevskien, à la mystique naïve, incandescente. Je me regarde, m’observe, m’épie, m’admire. Pour un peu, je me trouverais beau !

BRAS DROIT, Les chemins de la trahison – Itinéraire d’un chef d’entreprise – 2011
Comment parler de ma propre quête, comment confondre la mienne et la vôtre… ?
Je pars au pays des possibles, dans cette ville musée où la vie fait bombance, où tout est pluriel. L’Eden des affranchis. (…)

(…) Un quart d’heure s’égrène, ponctué d’incertitude, puis, nous tournons l’un vers l’autre pour nous livrer ce secret qui nous habille le cœur – il s’inscrit comme un incontournable signe entre nous.

LE CANCER MAUX A MOTS – Recueil de témoignages sur le Cancer –
Editions Josette Lyon / Guy Trédaniel – 2011
J’avais atteint l’insupportable et j’ai alors découvert les incommensurables vertus du rire. J’ai eu une rencontre infiniment prégnante avec l’art incomparable de Charlie Chaplin. Le moindre de ses gestes pèse et transmet ses vertus avec incroyable légèreté.  Il tient la vie par le menton et s’applique à la remonter sur un fil avec ses jambes en crayons. L’existence avec lui devient une suite de petits dramuscules si acceptables, où chacun est à la fois orphelin et relié. Ses laissés pour compte savent perdre avec classe et vaincre en osant – ils  finissent par devenir des conquérants sachant donner et pardonner.

SELON MES CALCULS, UNE VIE HEUREUSE EST REALISABLE !
Biographie d’un ingénieur en plateformes pétrolières – 2012
Par échanges et tâtonnements, par recoupements et incursions, par le vrai désir qui la façonne, j’ai reconstitué ma vie avec grande vraisemblance – elle n’est pas la vérité, n’épuise pas la réalité mais s’en approche avec rigueur et relativité.(…)

Celui qui suit une voie intérieure opérative est un homme qui s’assemble et s’intègre. Dans son effort quotidien, les épreuves et les joies, il sert l’œuvre collective. Ses actes édifient beauté et formes pour le bien de ses semblables.(…)

EXTRAITS « LA DAME CÉLESTE ET LE DIABLE DÉLICAT »
Prix de l’Humanisme du Groupement des Ecrivains Médecins 2015
Paru chez Jacques Flamant Editions Septembre 2014
Correspondance amoureuse

EXTRAITS « LA DAME CÉLESTE ET LE DIABLE DÉLICAT »
Prix de l’Humanisme du Groupement des Ecrivains Médecins 2015
Paru chez Jacques Flamant Editions Septembre 2014
Correspondance amoureuse adaptée au théâtre, Studio Hebertot 2018

 

Le 10 février 1984,

Nous vivons des moments transcendants, Veuillez pardonner ma mystique si primitive, Claude. Notre rencontre est-elle une enfant du mystère ? Pourquoi sommes-nous réunis à cette croisée de nos vies ? Vous connaîtrez d’autres joies privilégiées, irradiantes, c’est certain. Mais jamais elles n’auront cette terrible intensité, cette essence subtile, insoluble dans la mémoire, ce goût à la fois doux et amer !

Votre Gilberte

 

Le 1er mars de 84,
Un dernier regard dans le corps du ciel, un horizon à naître et il vit se dessiner un arc-en-ciel comme pour gravir sa destinée.
La bulle venait de se refermer sur sa tête et le prince Chaman sentit à nouveau la main de sa dame se glisser dans la sienne.
Il se coula lentement dans le rêve et son âme en extase éprouva les cieux.
Vous êtes avec moi à chaque instant de chaque chose.

Je vous aime tendrement,

Claude.

Quelques années à vire, une éternité … Editions L’Harmattan 2016
Réalisation de l’anthologie poétique de Simone Landry

Extrait de la préface :
La poésie de Simone Landry est onctuée et passionnée, douce et vibrante. Ponctuée d’attentes, de rivages insoupçonnés, de larmes au bas des clartés, ses lignes sont aussi traversées de fulgurances. Dans un Verbe direct, elle affirme sa conviction poétique et sa parole viscérale comme l’aventure d’une vie. Le vide de l’absence, la transcription de l’espoir, l’amour à épouser en tout premier corps, les profondeurs à visiter dans la filiation des étoiles, tous ces versants habitent les vertiges de Simone Landry.

STEVE MACQUEEN
Ses plus belles images de films

Paru aux Editions AKFG 2017

La moto imprime chez lui une authentique histoire d’amour. Casqué et cuirassé, Steve McQueen fait de la vitesse une pulsion radicale. A cet instant éclair, il oublie ses blessures d’enfance et repousse les limites dans la vie, expression même du mouvement. On se souvient encore de sa veste kaki au championnat du monde d’Enduro en 1964 ou à Erfurt, en Allemagne de l’Est. Dans cette fierté absolue du mâle dominant, ce célèbre motard design une certaine plastique de l’allure. Auto, moto, « la vitesse décoiffe les chagrins » comme l’écrivait Françoise Sagan. Steve McQueen est drogué à l’éclair, probablement pour le voir en face.